Changer de carrière ou d’études : pourquoi et comment ? - OrientaEuro

Changer de carrière ou d’études : pourquoi et comment ?

Beaucoup de jeunes doivent choisir entre poursuivre ou non les études qu’ils ont choisies. Certains prennent rapidement une décision et font le nécessaire. D’autres, cependant, ont besoin d’une plus grande période d’assimilation pour décider s’ils continueront ou non leurs études.

Si tu es dans cette situation, tu dois certainement passer par une myriade d’émotions, des heures de réflexion, et beaucoup de doutes et d’inquiétudes.

Pourquoi envisager un changement de carrière?

Les raisons les plus fréquentes pour envisager un changement de carrière sont :

  • L’idéalisation: souvent, le manque d’informations sur la carrière, entrainant ainsi des préjugés sur celle-ci, et l’idéalisation du monde académique sont des situations qui remettent en question ce choix.
  • L’échec aux examens: la première session d’examen représente souvent un moment clé dans la carrière universitaire d’un étudiant. Elle représente pour les jeunes un « indicateur » de leur futur éducatif. Il faut définir si le prétendu échec, qui n’est rien d’autre qu’un contretemps, est réellement causé par un problème de vocation ou s’il est plutôt lié à une manière inappropriée d’étudier ou à des difficultés d’organisation. À ce stade, il faut également souligner l’importance de la formation antérieure. Si la formation du milieu secondaire est faible ou si elle n’a pas assez préparé les étudiants aux exigences de l’université, les résultats ne seront peut-être pas au rendez-vous. L’étudiant ne possèdera pas les outils nécessaires pour faire face à la matière et aux situations qui se présentent à lui.
  • Les doutes sur sa vocation: ils s’installent lorsque la question principale se pose : « est-ce vraiment ce que je veux faire de ma vie? » ; « cette carrière est-elle faite pour moi? ». Habituellement, ces questions surgissent lorsque, à l’université, les étudiants rencontrent des professionnels et d’autres étudiants de ce domaine, et ils se rendent compte que ça ne leur convient pas.

Certains moments sont plus propices aux changements d’études. Par exemple, comme mentionné plus haut, au milieu de la première année universitaire, lors de la première session d’examens. Ou encore notamment lors de la troisième année, au milieu du cursus, lorsque les cours abordent des sujets plus spécifiques et reflètent mieux les aspects de la carrière et de la profession.

Peu importe la situation ou la raison, rien n’est perdu et, au contraire, un défi de taille t’attend encore. Nous pouvons t’aider à ce stade. Après seulement 6 séances de réorientation, tu pourras décider clairement de continuer te études ou d’en changer, de quelle façon, et si c’est le cas, vers quoi se tourner, etc. Découvres ce que nous proposons avec notre processus d’orientation professionnelle personnalisé.

Quels sentiments accompagnent ou freinent le changement d’études ?

Plus haut, nous évoquons les raisons d’un changement d’études. Celles-ci sont souvent accompagnées de certains sentiments susceptibles de rendre la décision plus difficile. La peur est habituellement le premier sentiment qui apparaît, accompagnée du sentiment de culpabilité et de honte :

  • La peur face à l’inconnu, à l’incertitude et à l’opinion des membres de la famille.
  • La culpabilité pour le « temps perdu ». Cette idée est répandue parmi les étudiants qui envisagent de changer d’études. Ils ont tendance à voir le temps investi comme beaucoup de temps perdu. La culpabilité s’installe aussi avec la fin du « projet de vie » qu’ils avaient imaginé.
  • La honte du regard des autres. Le fait de se comparer avec d’autres étudiants ou d’autres collègues introduit un sentiment d’infériorité qui n’apporte rien de positif.

Parmi tous ces sentiments se trouve l’aspect social qui suggère une introduction plus rapide dans le milieu professionnel. De plus, un autre besoin de la part des étudiants se fait ressentir: terminer leurs études le plus tôt possible afin de commencer à travailler et de s’installer. Tous ces facteurs exercent ensemble une pression sur cette décision et la rendent plus difficile.

Astuces pour décider de changer de carrière ou non

La première étape est de se débarrasser des connotations négatives liées au doute. Celui-ci est bien sûr inutile lorsqu’il n’est pas identifié. Cependant, il peut être positif s’il fait réagir, s’il nous aide à nous comprendre, à trouver une solution, à nous remettre en question, à nous évaluer, et à nous tester. Le doute peut nous faire grandir et nous apprendre à choisir librement.

Comme mentionné plus haut, avant de changer de carrière, il faut identifier les raisons de ce changement. Une fois cette tâche accomplie, nous saurons comment procéder.

  • Si ton problème est une manière inadéquate d’étudier ou une désorganisation, le soutien de l’université ou l’aide d’un tuteur peuvent être une solution. Nous te conseillons de te renseigner auprès de l’université pour un soutien particulier aux étudiants de première année. Ces séances de soutien sont généralement organisées par des professeurs ou des élèves expérimentés qui pourraient, au-delà d’un point de vue pratique, partager leurs propres expériences.
  • Si le problème provient d’un doute sur la vocation, ce qui est assez fréquent, un processus d’orientation professionnelle personnalisé se révèle très utile, peu importe si tu étais déjà passé par ce processus lorsque tu avais choisi ta voie. Comme nous l’indiquons dans d’autres articles, le chemin est dynamique, sans cesse en formation.

Le plus important est de comprendre qu’il est tout à fait naturel de réfléchir à ce que tu aimes ou pas et d’essayer, et que même si ton choix ne correspond pas à ce que tu veux faire, tu seras cependant soulagé d’avoir suivi ton chemin. Il faut d’abord tenter de dédramatiser la situation afin de se pencher sur ce qui importe vraiment. Il est essentiel de laisser de côté « ce que j’ai fait », « ce que je n’ai pas pu faire » et « ce n’était pas » pour se concentrer sur ce que tu veux vraiment et ce qui va arriver. Tout ce que tu as appris est un investissement et non une perte, qui te sera utile à un moment de ta vie. Si tu en as l’occasion, parles-en avec des adultes, et tu pourras te rendre compte que généralement, ils ont tiré de précieuses leçons de leurs expériences.

Si tu te trouves dans cette situation, n’hésite pas à nous demander les options possibles pour une orientation professionnelle personnalisée >>. C’est un investissement pour ton futur et pour surmonter l’angoisse de vivre avec ce problème.

Cet article pourrait également t’intéresser: Avouer à mes parents que je veux me réorienter.

Leave a reply