fbpx

Le burn-out : diagnostic et solutions

La ministre de l’emploi Monica de Coninck lançait ces dernières semaines une campagne de promotion en faveur du bien-être au travail avec une large place laissée à la prévention contre les risques professionnels liés au syndrome d’épuisement professionnel, plus connu sous le terme anglophone de burn-out.

Ce qui se définit comme un syndrome d’épuisement professionnel caractérisé par une fatigue physique et psychique intense, générée par des sentiments d’impuissance, de désespoir et de distanciation extrême de ses affects reste en effet un mal moderne tout aussi méconnu que les solutions d’accompagnement qui peuvent le  traiter.

 

Le burn-out peut se manifester par certains troubles du comportement avec par exemple l’expression d’une irritabilité excessive ou d’un état de fatigue intense qui représente des réactions du corps face au stress. Cependant, l’état de burn-out n’est que très rarement découvert par la personne elle-même et il se confirme souvent à l’issue d’une analyse et d’un diagnostic menés par un psychologue ou thérapeute en étroite relation avec un médecin.

La structure de travail, la manière dont il est organisé ou encore l’état des relations qui existent entre les salariés sont autant de facteurs qui peuvent amener un stress constant et une situation de mal-être. Mais on pourrait tout autant suspecter la société qui valorise  par dessus tout les compétences et crée le raccourci entre le manque d’investissement dans son travail et le manque de réussite professionnelle.

Le burn-out touche d’ailleurs principalement les personnes qui veulent trop bien faire et pour qui les moyens pour y parvenir ne sont pas suffisants. Ce syndrome touche aussi plus facilement les personnes dont l’estime de soi passe uniquement par le travail.

D’emblée, il semble judicieux d’établir avec un professionnel qualifié une analyse qui fasse le point sur sa situation personnelle et son environnement. OrientaEuro offre ce type de service grâce à des conseillers-psychologues, experts dans les questions liées à l’environnement professionnel.

Une fois diagnostiquée, la personne est généralement en congé de maladie. Cette disposition lui permet d’abord de se séparer du foyer de stress : le milieu professionnel, et est accompagnée psychologiquement pour lui permettre de se reconstruire personnellement et professionnellement.

 

Et vous, que pensez-vous de ce sujet? Laissez vos commentaires!

Leave a reply